Préparation des volumes

Lors de la préparation des volumes, la couche picturale sera plus ou moins épaisse selon la finesse des creux et des saillies du support. Si les arrêtes sont vives et prononcées, le support supportera un revêtement épais. A contrario si la sculpture et fine et ciselé, l’épaisseur du revêtement sera moindre et peut atteindre seulement l’ordre du millimètre.

Préparation du bois

  • Evidement

L’évidement consiste à retirer une partie du bois à intérieur de l’objet pour équilibrer le séchage et empêcher les déformations dans le temps. Je l’éxécute à l’aide de mèches ou de gouges, ensuite je rebouche l’orifice avec une pièce de bois.

  • Elimination des défauts structurels

Il est rare de trouver un morceau de bois sans nœuds, gélivures ou fentes. Je supprime ces défauts et les remplace par du bois sain de la même essence en respectant le sens des fibres. Je brûle les nœuds au fer rouge pour les durcir. Je bouche les fentes à l’aide de filippos ou de gros blanc. Dans le temps, ces défauts structurels constituent une faiblesse lors des changements hygroscopique, je les renforce avec de la toile de lin.

RETOUR VERS LE HAUT